Championnat régional croiseurs Osiris et quillards de sport 2021

Le championnat régional 2021 sera organisé sur 3 compétitions inscrites au calendrier fédéral :

Lac d’Argent – Championnat Régional quillard – 4 et 5 septembre – SRV Annecy

La Romantique – Championnat Régional OSIRIS R2 et L – 11 et 12 septembre – CNV Aix les Bains

Challenge d’Automne – Championnat Régional OSIRIS A, B et R1 – 23 et 24 octobre – CN Vaulx en Velin

Vous trouverez ci-dessous le règlement.

Un bel été sportif pour la voile légère !

STAGE de CHOLONGE 1er NIVEAU pour les optimists, dériveurs et catamarans…

La Team du Stage de Cholonge

Le Stage régional 1er niveau organisé par la Ligue a réuni 23 participants de moins de 15 ans. Un beau stage qui a  permis aux jeunes des Écoles de Sport des clubs de se préparer pour le Championnat de Ligue 2021 – 2022. Le tout dans une ambiance ludique. Tous les jeunes ont pu apprendre de nouvelles techniques de navigation grâce à un super collectif d’entraîneurs.

CHAMPIONNAT DE FRANCE MINIMES à Quiberon, multi-série…

Ce fut un beau Championnat de France Minimes 2021, une vraie réussite ! Deux médailles d’or en planche garçon et open skiff et toutes les séries dans les Medal Race : Opti garçon, Opti fille, Catamaran, Rs Feva !

Les retours sont très positifs et encourageants pour les jeunes. Tout était réuni pour disposer d’une bonne cohésion d’équipe entre coureurs et entraîneurs. C’était un bel évènement pour la formation des jeunes. L’ambiance était rassurante , idéal pour gagner en confiance.

Baptiste COURTIAS – Champion de France Open Skiff Garçon – CNVA
Sacha PRIGENT – Champion de France de Techno 293 Garçon – WWM

EXTRÊME COURDOUAN pour le Kite…

Impressionnante prestation en Gironde de Titouan CHINOT. Il a défié le phare et ses 50 adversaires. Au bout des 50 kms du parcours longue distance, Titouan se classe à la 5e place du général. Grosse performance, pas loin des « gros calibre » de la discipline. Bravo et continue sur cette lancée !

Titouan CHINOT

INTERNATIONAUX DE FRANCE de la Rochelle

Jean ELJASZEWICZ 15 ans du Club de voile de Vichy monte sur la 3e place du podium dans la catégorie ILCA4 Open Laser. Il nous raconte : « Je suis content de ma course. Les conditions météorologiques étaient bonnes et régulières. Ce fut une bonne régate d’entrainement pour les Frances ». Il est important de noter que Jean a fait une très belle performance sur le plan d’eau de la Rochelle ayant des jeux de marrées et de courants qui n’existent pas à Vichy. Après 1 an de confinement, c’est clairement un jeune marin « d’eau douce » qui a réussi à monter sur le podium. Bravo Jean !

La Rochelle

CIE 2021 BISCAROSSE pour les Optimist et Laser…

Bilan positif avec 2 superbes podiums sur le raid. Un podium général avec de très belles places pour les AURA en Open (3 top 10) Anthony en 3ième place et avec Nolan en minimes à la 3ième place également. A souligner la participation des clubs qui fût nombreuse avec des équipes de petits jeunes qui courraient, pour certains, leur toute 1ière régate en déplacement. Notamment la catégorie Open que l’on peut surnommer « les jeunes du confinement”. Une belle rencontre avec les équipes, de l’entraide, de la motivation et surtout du plaisir sur l’eau ! Quelques effectifs et résultats :

  • 6 clubs participants : SNLF, SRVA, CNVA, CVLM, CN Vichy et CS Clermont Aydat.
  • 16 coureurs minimes qualifiés
  • 2 benjamins qualifiés
  • 13 en catégorie Open (les benjis et minimes qui n’ont pas encore couru de grades 4)
  • Justine BARBARIN – 3e au classement en Optimist fille

Concernant la course par équipe qui a eu lieu les matins, le CNVA d’Aix les bains rapporte la médaille en chocolat, la 4e place, avec l’équipe de Nolan, Edgard, Paul, Gaëtan et Lucas. Bravo à tous les jeunes !

CIE BISCAROSSE 2021

EUROPE LASER 4.7 – A Travemuende en Allemagne pour les lasers…

Régates en cours en ce moment avec la participation de 350 garçons et 135 filles. En laser, 4 jeunes  du CNVA, et 1 du CVLM avec Hugo Porret pour les coacher. A suivre !

EUROPE LASER 4.7 – A Travemuende en Allemagne

Challenge interclubs par équipe au CNCholonge – 18 et 19 septembre 2021

Challenge interclubs par équipe au CNCholonge – 18 et 19 septembre 2021

Dans le cadre de la relance régionale de l’animation sportive, la ligue a le plaisir d’inviter tous les clubs à participer au premier Challenge interclubs par équipe au CNCholonge (38), les 18 et 19 septembre prochain.

Cet évènement sur le thème de la convivialité est l’occasion de venir s’amuser avec ses amis pour porter haut les couleurs de son club.

Le principe est simple :

  • les équipes sont composées de 5 ou 6 licenciés d’un même club sous la houlette d’un ou d’une capitaine
  • les membres de l’équipe doivent être âgés de plus de 15 ans et la somme des âges de l’équipe doit être supérieure à 120 ans.
  • Les équipes participent à des ateliers ludiques où les compétences techniques, physiques, théoriques, d’entraide, … de chacun des membres vont être sollicitées.
  • Certains ateliers se dérouleront sur le lac d’altitude de Laffrey, au travers d’épreuves ludiques en flotte collectives sur dériveur double, catamaran, quillard, paddle, paddle géant ou VRC.
  • D’autres se dérouleront les pieds dans l’herbe du « club de haut niveau » de Cholonge

                                          La meilleure équipe fera gagner son club !

L’évènement se poursuivra avec une partie plus festive composée d’un repas et d’une soirée au CNC afin que tout le monde puisse échanger dans la bonne humeur.

L’inscription à l’évènement comprenant le repas du soir est de 100 euros par équipe.

Les clubs participants sont sollicités pour compléter le formulaire de préinscription en ligne avant le 4 septembre

Cet évènement est aussi l’occasion de nous retrouver durant cette période si particulière, dans le respect des précautions requises.

Nous avons hâte de pouvoir vous accueillir et nous espérons vous voir nombreux pour cette première édition de notre Challenge interclub.

Voir le flyer 2021

L’équipe d’organisation

La ligue de voile recrute un(e) responsable technique de la voile sportive et de loisir

CDD de 6 mois à pourvoir dès janvier 2021, CDI à suivre
Temps complet
Rémunération selon référence / expérience (convention collective nationale du sport)
Poste basé à Aix-les-Bains (73), nombreux déplacements à prévoir sur le territoire régional, rares déplacements à prévoir sur Paris et France métropolitaine (formations et coordination nationales, suivis de compétitions).

Plus d’information sur l’annonce détaillée ci-dessous :

Demandes d’informations et candidatures à envoyer avant le 15 janvier 2021 à pierre@voile-auvergne-rhone-alpes.fr et président@voile-auvergne-rhone-alpes.fr

Portrait de Baptiste Courtias, Vice-Champion de France Open Skiff 2020

Portrait de Baptiste Courtias,  Vice-Champion de France Open Skiff 2020

Baptiste Courtias, 13 ans, est un coureur 100% issu de la formation régionale. Vice-champion de France Open Skiff en octobre dernier, il revient sur sa saison et nous fais part de ses ambitions pour l’année à venir.

Baptiste, que fais-tu actuellement?

J’habite à Heyrieux et à Villefontaine, je vais a l’école des mariste à la Verpillière, j’ai plusieurs passions sportive qui sont la voile et le badminton.

Quel est ton parcours dans le monde de la voile ?

Je fais de la voile depuis bientôt 7 ans, j’ai fait mes débuts au club du CVL Meyzieu avec qui je fus champion régional Benjamin 2017 et 2018 en optimist. J’ai également participé au championnat de France 2019 en optmist. En septembre 2019 j’ai quitté le club de Meyzieu pour rejoindre le CNV Aix-les-Bains où j’ai commencé le double support. Je fais désormais de l’optimist et de l’open skiff.

A quelle fréquence t’entraines-tu ?

Je m’entraine 2 fois par semaine le mercredi après-midi et le samedi  toute la journée. Depuis juillet 2020 je ne fais plus que de l’open skiff (open bic).

Comment cette saison particulière s’est passée pour toi ?

Malgrés le contexte sanitaire et l’annulation de belles régates telles que Workum au Pays-Bas, la CIP à Antibes… j’ai quand même pu participer à des régates comme Palamos, “Valencia, Espagne”, la coach régata de Marseille ou bien encore la régate de l’armistice à l’occasion des Championnats de France open skiff auquel j’ai fini 2ème.

Parle-nous de ta deuxième place. Était-ce une surprise pour toi?

Ma place de second au Championnat de France Open Skiff ne fut pas une surprise pour moi. Malgré le fait que je sois le seul coureur de mon club à faire de l’open skiff, je me suis entrainé et j’ai tout fait pour donner le meilleur de moi. J’ai pu compter sur ma team et mes amis pour progresser et réussir mon objectif de l’année 2020.

Quelles sont tes ambitions pour l’année prochaine ?

Pour 2021 mon objectif est de finir 1er au championnat de France open skiff. Et peut-être un passage en laser en septembre 2021 si m’a croissance me le permet.

Regroupement des professionnels élargi 2020

Regroupement des professionnels élargi 2020

Le regroupement des professionnels 2020, devait avoir lieu, en présentiel, du 25 au 27 novembre au gite de la Belle Cordière à Chasselay (38). En lieu et place, la ligue a organisé des webinaires du lundi 23 au jeudi 26 novembre sur les thèmes du sportif, de la formation et du travail en mode projet.

Habituellement réservé aux professionnels de la région, la Ligue a profité que l’évènement se déroule en visio-conférence pour ouvrir aux responsables et bénévoles des clubs. L’objectif étant de recueillir le maximum d’expériences et d’idées.

Malgré une organisation remaniée, professionnels, bénévoles et élus de la Ligue ont pu travailler ensemble durant 6 séquences d’échange pour préparer au mieux la saison à venir. Au total : 102 participations ont été recensées.

Ci-dessous, vous trouverez un bref résumé des thématiques abordées ainsi que les liens pour consulter les comptes rendus détaillés et les supports de présentation.


Thématique Sportif

Cette thématique de travail a été animée par Cyril Fournier, Nicolas Choulet et Pierre Mantilleri. Elle a réunie 30 personnes soit 17 clubs et 5 CDV.

Trois séquences étaient programmées pour cette thématique : Les 2 premières séquences de travail étaient dédiées à la réflexion et à l’échange concernant des questions clés quant au développement du sportif dans la région AURA. Ont ont été abordées notamment les questions des missions de la Ligue dans le développement du sportif, la mise en valeur des territoires par la ligue dans le cadre de son action sportive et la valorisation de l’image sportivement dynamique de la région. La dernière séquence de travail avait pour sujet la restructuration du Championnat régional et les modifications envisageables pour l’année 2021.


Formation

Financement des formations – AFDAS

Cette séquence a été animée par Isabelle PINET, référente AFDAS AURA, et a rassemblé 8 personnes soit 6 clubs et 3 CDV

Les financements des formations proposées par l’AFDAS ont suscité un vif intérêt de la part des participants. Les clubs sont en effet directement concernés collectivement et/ou individuellement par ses dispositifs.

Quatre points majeurs ont été développés : Le financement et les différents dispositifs de formation (alternance, CPF, CEP…). Une vue d’ensemble et globale.

Puis, la formation peut être Individuelle (DIF-CPF / Plafonds de financement / Plan Conventionnel…) mais aussi collective avec minimum 2 structures.

Enfin, Mme PINET a présenté un dispositif très intéressant mais peu connu : l’Appui-Conseils. Un accompagnement sur les projets de 5 à 7 jours et ce gratuitement.


Les formations Ligue AURA 2020


Cette thématique de travail a été animée par Jérôme Peter, elle a réuni 16 participants soit 10 clubs et 7 CDV.

Durant cette séquence d’échange, l’objectif était de dresser un bilan sur les formations existantes et d’apporter des informations aux clubs sur l’organisation des formations à venir.

Bilan de la formation BPJEPS a été réalisé : Avec 100% de réussite cette édition 2020 a été un succès. Le planning et le contenu de la formation BPJEPS de septembre 2021 a également été présenté, ainsi que le modèle de formation, le coût, les conditions d’admission de la prochaine édition.

Déclaration de formation :Présentation du processus de déclaration des formations et des démarches à suivre. Les points à améliorer pour les déclarations de formation ont été abordées et des solutions ont été proposées afin de faciliter le traitement administratif de cette tâche.

Trois propositions ont été soumises aux participants par Jérôme Peter.


Le fonctionnement en mode projet

Cette séquence de travail a été animée par Anne DOS SANTOS, Présidente de la Ligue AURA et a réuni 12 personnes soit 6 clubs et 4 CDV.

Durant cette journée, ont été proposés des réflexions collectives, des challenges et des outils pour se familiariser avec ce mode de fonctionnement

Les intervenants ont tous affirmé avoir un fonctionnement déjà établi et efficient. Cependant, cette séquence leur a permis de se remettre en question et d’acquérir de nouvelles méthodes.

Ce fonctionnement devient incontournable pour le développement de nos structures sportives. Nombre de financements sont conditionnés à l’élaboration de projet.

Un processus en 4 phases se dessine. Il est primordial avant toute chose de construire une base de réflexions solides. Définir, organiser (phase 1) et planifier (phase 2) permettront de dresser un bilan de départ sur les objectifs du projet, la destination et les enjeux. S’ajouteront les ressources humaines pour sa valeur ajoutée. Ces 2 phases sont le fondement d’un projet. Si elles sont bien exécutées, le cadre du projet est donc défini.

La phase 3 concerne la gestion du Management, la capacité à piloter l’exécution du projet et la définition des rôles de chacun. Enfin, la phase 4 consiste à clôturer et de proposer un bilan en vue des futurs projets.


Dates à retenir pour le début 2021:

16 janvier 2021 Journée 100% Club (Webinaire)

13 mars 2021 Assemblée Générale de la Ligue.

Le Haut Savoyard Yann Rocherieux, élu Vice-Président de World Sailing.

Le Haut Savoyard Yann Rocherieux, élu Vice-Président de World Sailing.

A l’occasion de l’assemblée générale 2020 de la fédération internationale qui s’est tenue virtuellement ce dimanche 1er novembre, le Chinois Li Quanhai a été élu à la présidence de World Sailing où il succède au Danois Kim Andersen. Le Français Yann Rocherieux a été élu Vice-Président au conseil d’administration.

Yann Rocherieux est une personnalité connue de la voile dans notre région et au niveau national. Originaire de Haute-Savoie, il a été compétiteur licencié au Cercle Nautique de Sciez de 1995 à 2017. Il a également fait partie de l’équipe de France de voile olympique en 49er de 2002 à 2016 et a participé aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008 où il se classera 10e.

Depuis 4 ans il s’implique dans l’organisation de World Sailing, en tant que président de la Commission des Athlètes qui consiste à faire la liaison entre les athlètes de haut niveau et la Fédération Internationale. Actuellement en poste à Marseille, et membre du pôle voile de Marseille, Yann décide de s’impliquer encore plus au sein de World Sailing notamment en vue des Jeux Olympiques de Paris 2024. A seulement 37 ans, il vient ainsi d’être élu Vice-Président de World Sailing pour les 4 prochaines années.

« On part avec une nouvelle équipe dont la répartition des missions sera établie lors de notre première réunion mi-novembre. Nous allons probablement répartir les missions par zone géographique et je serai surement attaché à la zone Europe. Je vais également me positionner sur les dossiers relatifs aux Jeux Olympiques de 2024. La particularité de ce mandat est que nous allons vivre 2 Jeux Olympiques avec Tokyo en 2021, puis Paris en 2024. Nous devrons également traiter de la situation financière particulièrement instable en cette période de crise sanitaire, mais aussi de la modification du circuit coupe du monde » précise Yann Rocherieux.

Pour Nicolas Hénard, Président de la Fédération Française de Voile c’est une très bonne nouvelle. « Je le félicite, Yann a beaucoup de qualités et il connait bien l’institution pour avoir été pendant quatre années le représentant masculin de la Commission des Athlètes. C’est une très bonne nouvelle pour la Voile Française de pouvoir compter sur un porte-parole dans la plus haute instance de notre fédération internationale. Il y a plusieurs dossiers importants en ce moment sur la table de World Sailing, à commencer par le choix des séries pour les Jeux Olympiques de 2024. La Course au Large en Double Mixte et le Kite Board en font partie et je compte sur le nouveau « board » pour défendre ce qui a été voté à l’unanimité. » avant d’ajouter « Je tiens également à féliciter Quanhai Li qui vient d’être élu Président de World Sailing. Lui aussi connait bien l’institution puisqu’il a été Vice-Président pendant huit ans. Il a notamment annoncé qu’il serait en mesure de trouver des moyens financiers importants pour développer notre sport. J’espère qu’il sera capablede finaliser des accords qui nous permettront d’apporter des moyens concrets. »

WLS TROPHY – L’équipage de la Ligue de Voile Auvergne- Rhône-Alpes aux avants postes.

Le week-end des 24 et 25 octobre derniers, un équipage, composé en majorité d’arbitres, a participé à l’étape de Martigues du WLS Trophy.

Cet équipage de compétitrices issues des clubs SNLF Thonon, SRVAnnecy, CYVGrand Large (Décines) et CNVAix les Bains (Monique Pariat, Nathalie Cauvi, Claire Breau, Geraldine Claveau et Anaëlle Laurent) était très motivé à performer et cela malgré la découverte du J70 à l’occasion de la compétition.

Lors de leur première journée, de belles conditions accompagnaient l’équipage régional avec un grand soleil et un vent de 10 nœuds en Nord Ouest. La régularité sur les 5 courses (3ème, 3ème, 4ème, 3ème, 3ème) liée à de très bons départs propulse les AURAlpines en rond OR pour le dimanche.

Les conditions météorologiques de la journée de dimanche n’ont pas permis la navigation. L’équipage très motivé et prêt à en découdre avec les meilleures a été contraint à rester au port.

A l’issus de cette régate, notre équipage 100 % féminin, soutenu par la Ligue de Voile, termine à une belle 5ème place au classement général et à la 1ère place des équipages en plan d’eau intérieur et ce malgré une première navigation ensemble sur un bateau nouveau pour elles.

Félicitations à toutes pour cette superbe performance !

Réforme des classements fédéraux individuels et clubs

En 2021, les classements fédéraux évoluent afin de laisser transparaître, au travers des règlements, l’évolution de la politique sportive de la FFVoile, et notamment la volonté de mettre « Plus de Voiles sur l’eau » et d’avoir « 1000 Clubs en bonne santé ».

Ces changements s’articulent autour de 3 domaines au cœur de la dynamique des structures :

  • Animer son plan d’eau et son bassin en organisant des régates qui favorisent la fidélisation
  • Mobiliser ses coureurs vers une pratique compétitive régulière avec des objectifs de saison
  • Performer avec des coureurs qui s’entrainent pour atteindre le plus haut niveau

Un nouveau classement des clubs mais aussi une aide aux clubs pour comprendre son impact au regard du classement de référence 2019

La FFVoile a envoyé cet été, aux structures affiliées, une analyse personnalisée et met à disposition sur son site un simulateur permettant de visualiser son classement théorique 2021 avec les résultats de 2019 mais surtout de d’analyser l’influence de chacun des classements constitutifs décrits ci-dessous sur le classement général club.

Les dirigeants des clubs intéressés pourront ainsi comprendre leur intérêt pour leur classement club à ajouter une compétition de grade 5C au calendrier fédéral et de mobiliser ses licenciés à participer, ou à inciter ses compétiteurs à participer à une interligue par exemple.

Classement activité sportive

Le Classement National Activité Sportive des Clubs est un classement unique et additionnel qui attribue des points aux clubs qui organisent des épreuves, en mobilisant leurs adhérents. Ils participent ainsi au développement et au dynamisme de la voile sportive. Un club gagne des points grâce à son engagement dans le développement de l’activité sportive de notre sport.

Ce classement prend uniquement en compte les résultats transmis à la FFVoile pour les épreuves de grade 5 (5a, 5b, 5c) dans la limite des trente épreuves les plus fréquentées de chaque club. Un licencié qui participe à une épreuve rapporte 1 point au club qui organise la régate, quel que soit le club d’appartenance du licencié qui a participé. Les points ainsi acquis ne sont pas liés à une pratique particulière.

Avec ces nouveaux systèmes d’attribution de points et le Classement National « Activité Sportive » des Clubs, les clubs sont encouragés à organiser des régates et les licenciés ont tout intérêt à y participer ! Une régate qui comporte au moins 20 bateaux rapportera un maximum de points à chaque coureur, quel que soit son classement et un club engrangera plus de points pour l’organisation d’une épreuve qui comporte un nombre important de coureurs.

Attribution des points aux clubs : Les points des clubs au Classement « Activité sportive » des clubs Voile Légère et « Activité sportive » des clubs Habitable seront attribués en fonction de leur rang dans leur ligue au moyen d’une formule linéaire LP 10 000.

  • 10 000 points au premier club de la Ligue en Voile Légère ou en Habitable.
  • 1 points au dernier club de la Ligue en Voile Légère ou en Habitable.
  • Répartition linéaire entre le premier club et le dernier club.

Classement Mobilisation

Le Classement National « Mobilisation » prend en compte, au maximum, les 25 meilleurs licenciés des clubs classés au Classement Régional Individuel pour chaque discipline Fédéral répondant aux critères suivants :

➣ Pour les disciplines de la Voile légère (VRC, Dériveur, Quillard Voile légère, Multicoque, Windsurf, Kiteboard)

– 15 hommes dont au moins 5 hommes de moins de 19 ans (année (civile) du classement)

– 10 femmes dont au moins 3 femmes de moins de 19 ans (l’année (civile) du classement)

➣ Pour les disciplines d’Habitable (Habitable et Voile Tradition) :

– 15 Hommes dont au moins 5 hommes de moins de 26 ans (l’année (civile) du classement)

– 10 Femmes dont au moins 3 femmes de moins de 26 ans (l’année (civile) du Classement)

Attribution des points : Les points des concurrents aux Classements Régionaux Individuels (par discipline) sont utilisés pour attribuer les points aux clubs.

Classement performance :

Pour toutes les disciplines, un Classement National « Performance » qui prend en compte au maximum pour chaque club :

Les 7 meilleurs licenciés du club, classés au Classement National Individuel Fédéral :

  • 4 hommes dont au moins 2 hommes de moins de 26 ans.
  • 3 femmes dont au moins 1 femme de moins de 26 ans.

Pour qu’un concurrent puisse apporter les points de son Classement National Individuel à son club dans la discipline, il doit au moins avoir été classé à une épreuve grade 4 ou supérieur dans la discipline concernée. Ainsi, le club ouvrira son classement « Performance » dans la dite discipline.

Attribution des points : Les points des concurrents au Classement National Individuel (toutes disciplines) sont utilisés pour attribuer les points aux clubs.

Résumé de la réforme

De débutant à mordu de voile … Par Antoine Ménager

Le parcours d’Antoine reflète parfaitement la passion que la voile fait naître et grandir chez celles et ceux qui la pratiquent. Le souvenir des premières sorties reste gravé en mémoire jusqu’à inciter à renouveler l’expérience et à en faire son sport de cœur. Et si vous suiviez l’exemple d’Antoine…

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

J’ai 46 ans, j’ai été pendant 20 ans à mon compte avec en premier lieu une première entreprise de conseil en communication, relations Presse, relations publiques, puis une entreprise de dépannage et de maintenance informatique. Je me suis installé en Savoie il y a 12 ans.  

À quel âge avez-vous commencé la voile ?

Une première expérience voile quand j’avais 8 ans lors d’un stage en optimist pendant les vacances sur la côte Basque, puis une seconde expérience à l’âge de 30 ans lors de 4 jours en mer autour de Belle ile. Je me suis mis à la voile de manière plus soutenue à la voile à l’âge de 38 ans en m’inscrivant au club et en naviguant de manière régulière. D’abord en ayant réparé un dériveur ce qui m’a permis d’apprendre à réparer les bateaux et à naviguer. 

Pourquoi avoir décidé de faire de la voile ?

Tout au long de ma vie je me suis abreuvé de lectures d’aventure et de voyages autour du monde, en étant fasciné par la vie en mer. Les 2 petites expériences de voile que j’avais eu m’avaient laissé un souvenir qui me revenait régulièrement. Avec une vie professionnelle intense, je ne me suis jamais autorisé de prendre le temps de pousser la porte d’un club. A l’approche de la quarantaine, j’avais besoin de prendre un peu de temps pour moi, et j’ai eu l’opportunité de reprendre un vieux dériveur et avec un client, devenu copain, nous avions échangé sur nos attirances pour le monde du voyage et de la mer. Nous avons échangé des prestations informatiques contre des sorties en navigation. Il me fallait trouver un endroit pour stationner le bateau que j’avais retapé et c’est à ce moment là que j’ai poussé la porte du club Nautique voile d’Aix les Bains.

Faisiez-vous ou faites-vous d’autres sports ?

Un peu de randonnée en montagne et un peu de ski.

Connaissiez-vous cet univers avant de devenir pratiquant ?

Uniquement au travers de récits de livres, de visionnage de vidéos et de la fameuse “bible” des glénans. 

Comment s’est déroulée votre « entrée » dans le monde de la voile ? Qui avez-vous contacté ?

J’ai d’abord intégré le club pour des questions de logistique : entreposer le bateau. J’ai appris beaucoup de chose par moi-même au travers de bouquins et en mettant en application sur l’eau. Petit à petit j’ai demandé aux moniteurs du club des conseils et j’ai fini par suivre un stage de perfectionnement catamaran. Je me suis également “incrusté” lors des entraînements des équipes compétitions, en profitant des mises en place des entraîneurs.

Fort de cette volonté d’apprendre, un skipper, propriétaire d’un croiseur faisant régulièrement des régates m’a proposé de rejoindre son équipage. Cela m’a permis de naviguer très régulièrement et de ce fait, de continuer à progresser.

J’ai donc eu la chance de participer à des championnats de france par cet intermédiaire. Souhaitant mieux comprendre le monde de la régate je me suis porté bénévole pour l’organisation de régate, comme mouilleur, comité etc…. De fil en aiguille j’ai intégré le comité directeur du club de voile.

Pratiquez-vous la voile en mode loisir ou en mode compétition ?

Ma pratique de la voile a évolué au fur et à mesure. D’une pratique purement loisir, elle a évolué vers le mode compétition à un niveau régional et elle passe désormais à un niveau professionnelle. 

Après quelques déboires professionnels, j’ai démissionné de mon poste d’administrateur au sein du comité directeur pour prendre en charge le point location du club. Fort d’une première saison, j’ai décidé de passer mon CQP Aide moniteur voile, et je suis désormais en formation pour passer mon BPJEPS voile multi-support.

Sur quel support faites-vous de la voile ?

Avec une plus grosse expérience en voile habitable, je navigue beaucoup sur ce support, mais je pratique également le catamaran, le dériveur et maintenant la planche à voile. Ce que je retiens c’est que plus on multiplie les supports, plus vite on progresse et on prend des réflexes. 

Racontez-nous votre première sortie en voile ? Quels souvenirs en gardez-vous ?i

Sortie entre amis au départ d’Arzon, trois jours de navigation côtière autour de Hoedic, ile d’houat, à bord d’un sunfast 32, un croiseur course croisière. Trois jours où le temps n’a plus d’emprise, où les conditions météo étaient au top. A l’issue de ces 3trois jours, je me suis demandé pourquoi ne pas l’avoir fait plus tôt.

Quelles sensations vous procure la pratique de la voile ?

Sensation de liberté, de calme ou au contraire de dépense physique en fonction des conditions météos, moments de plénitude, …. 

Conseilleriez-vous la voile à vos ami(e)s ?

Dès que je le peux, bien entendu, je le conseille d’autant plus que cela peut convenir à différents caractères. Aussi bien au contemplatif qui souhaite profiter de la plénitude du lac qu’au sportif qui cherche des sensations.  

Quels bénéfices retirez-vous de la pratique de la voile ? 

Que du bonheur, d’une par travailler en plein air, se laisser bercer par les flots, des sensations fabuleuses, bref être sur l’eau ce n’est que du bonheur !

Quel temps consacrez-vous à la voile aujourd’hui ?

Tout mon temps dans la mesure où je suis en reconversion professionnelle pour faire le metier de moniteur de voile mon métier à temps plein. Entre la formation, mes fonctions au sein du club et mes navigations personnelles pour continuer à progresser je passe tout mon temps disponible sur un bateau.

Diriez-vous que la voile est une pratique sportive qui coûte cher ?

Effectivement la voile à cette image d’un sport cher, cependant, quand on voit qu’une cotisation au club coute moins de 250 euros à l’année, que cette cotisation permet d’utiliser à volonté entre mai et octobre de toute la flotte de voile légère, de participer à des régates tous les 15 jours, cela permet de naviger à un coût vraiment dérisoire. 

Quel est votre spot de voile favori ?

Le lac du Bourget, bien sûr !

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui souhaite faire de la voile mais qui hésite à franchir le cap ?

Oser pousser la porte d’un club FFV, la progression avec un moniteur permet de progresser plus vite. Dans le cadre de ma pratique j’ai la chance d’évoluer dans différents clubs. Nous retrouvons un même mot d’ordre dans tous ces clubs, navigation, plaisir, partage, passion.

Pour mettre les voiles en Auvergne Rhône-Alpes, contactez le club le plus proche de vous 😉en cliquant ici